Un boutis, c'est très joli...
Un boutis maison, avec mèche et toile à beurre, c'est un peu long...
Et un boutis machine, alors, pourquoi ne pas essayer?

Edit de dimanche : Eléonico m'apprend que la technique qui va suivre ne s'appelle pas "boutis machine" mais "piqué marseillais".

1- Prévoir deux tissus, l'un au-dessus (une TDJ ici), et l'un dessous (une toile crème), et un molleton à glisser entre les deux, du biais large coordonné. S'armer de montagnes d'épingles, de kilomètres de fil blanc et de patience...

Couper les deux tissus et le moletton aux mêmes dimensions (pour moi, un carré de 160 cm), les épingler dans l'ordre : TDJ/moletton/toile, en étendant bien les tissus, et piquer un double rectangle à 20 et à 25 cm des bords du carré. Cela maintiendra l'ensemble tout en dessinant un cadre au boutis.

En s'aidant d'une assiette, dessiner au crayon des festons tout autour de ce cadre.

manoir___mains_nues_071

2 - Piquer sur les traits de crayon pour maintenir l'ensemble, recouper à 5 mm de cette couture en crantant entre les arrondis jusqu'à la couture.   

manoir___mains_nues_152

3 - Vous obtenez cela : le devant (en TDJ) est prêt à recevoir son biais, le dos est juste coupé.

manoir___mains_nues_079

4 - Poser le biais tout autour du boutis

manoir___mains_nues_153

5 - C'est là où ça devient looooooooong......

Piquer à espaces réguliers des coutures machine (s'aider avec le pied presseur pour obtenir un écartement régulier). C'est long, mais c'est facile :-))

manoir___mains_nues_165

6 - Là, ça se corse : il s'agit de piquer des épingles très régulièrement dans le "cadre", en diagonale, pour obtenir un matelassage. Pour cela, piquer tout d'abord une grande croix dans le cadre (d'un coin à l'autre), puis piquer des parallèles à cette croix. Vous suivez?? Ainsi, le tissu ne "baillera" pas.

manoir___mains_nues_166

7 - Vous devez arriver à ça :

manoir___mains_nues_168

8 - La démo s'arrête là...le boutis est achevé!

manoir___mains_nues_193

Bon, je vous montre la même photo, avec un Bescherelle posé dessus, pour mieux se rendre compte de la taille du boutis.

manoir___mains_nues_195

Conclusion : le boutis machine, c'est facile, les coutures sont toujours droites, ou légèrement courbes, en tout cas rien de bien sorcier en ce qui concerne la mécanique. En revanche, il faut se promener en permanence avec sa règle pour s'assurer d'avoir toutes les coutures bien parallèles, car c'est la condition impérative pour obtenir un boutis régulier, donc joli. Prévoir un certain temps, voire un temps certain. Exit les impatientes, parfait pour écouter la radio car ne demande pas de grands efforts de concentration :-)))

C'est à vous de jouer!